Comment choisir sa lunette de tir

Comment choisir sa lunette de tir

Près de neuf Français sur dix chassant le gros gibier ont une lunette sur leur carabine. Une optique se révèle bien souvent être un outil indispensable pour acquérir un maximum de précision. Points rouges, lunettes de battue, lunettes d’affût : il est parfois difficile de s’y retrouver ! Nous vous aidons à faire votre choix.

Les optiques destinés à la battue

les Français sont sans conteste les rois des battues aux sangliers. Ce mode de chasse se révèle particulièrement dynamique, excitant ! Quelle adrénaline quand un beau sanglier de 90kg déboule derrière vous, passe à vos pieds, dérape quelques mètres plus loin et file dans les bosquets avant de s’écrouler suite à votre tir de sniper !

Les points rouges sont particulièrement adaptés à ce mode de chasse. Ils permettent une acquisition de cible rapide et une précision suffisante pour un tir à courte portée. D’autres chasseurs optent plutôt pour une lunette de battue, plus précise sur des distances plus longues. Une bonne lunette de battue doit présenter plusieurs caractéristiques pour répondre aux besoins spécifiques du chasseur :

  • Le grossissement ou zoom : doit commencer à 1x, afin de permettre de tirer rapidement les deux yeux ouverts, comme avec un point rouge. Habituellement les grossissements vont jusque x4, x6 voire x8. Il convient à chaque chasseur de définir celui qui lui convient le mieux en fonction de son terrain de chasse, le tir à longue distance n’étant à priori pas l’apanage des battues.

 

  • Le réticule : en battue tout peut se passer très vite. Contrairement aux lunettes d’affût, le réticule ne doit donc pas être trop fin, de sorte qu’on ne doit pas le chercher dans sa lunette. Le point rouge au centre du réticule est également très apprécié afin de faciliter l’acquisition de la cible. Il doit être suffisamment puissant pour être clairement visible, même en plein soleil et par temps de neige.

 

  • L’ergonomie : souvent oubliée, une bonne ergonomie est cruciale pour une lunette de battue. Un demi-tour doit suffire à passer toute la plage de grossissement. Le point rouge doit pouvoir s’allumer rapidement, même avec des gants.

Les lunettes d’affût

En lunettes d’affût, on distingue généralement deux sortes : les lunettes d’affût classiques et celles destinées à l’affût crépusculaire, là où la lumière se fait rare. Toutes deux lunettes offrent un grossissement élevé (2×12 par exemple), ce qui permet d’être précis à longue voire très longue distance. Elles diffèrent toutefois dans la taille du diamètre d’objectif. Plus il est grand, plus la lumière passe. Il est donc logique qu’une lunette d’affût crépusculaire ait un diamètre plus grand, souvent 56mm, qu’une lunette d’affût « classique » ou qu’une lunette de battue. Les lunettes d’affût crépusculaire sont tout à fait valable pour l’affût diurne, mais il ne faut pas perdre de vue qu’elles sont plus lourdes et plus encombrantes.

Les Lunettes mixtes

Les lunettes mixtes présentent toujours un grossissement minimal faible, de l’ordre de 1.5, permettant un tir en battue, et un grossissement plus élevé, de l’ordre 8 ou 10, permettant un tir à l’affût dans de la plupart des circonstances. Leur diamètre de sortie est souvent intermédiaire, de l’ordre de 42mm, ce qui laisse un champ de vision suffisamment large pour la plupart des situations de battue et une prise de lumière suffisante pour de l’affût diurne. C’est un excellent compromis pour ceux qui souhaitent une lunette passe-partout, efficace dans une majorité de situation de chasse. Mais comme tout compromis il présente ses limites : pour la battue, l’absence de grossissement 1 n’autorisera pas de tir les deux yeux ouvert. Qui plus est, le champ de vision plus limité que sur une véritable lunette de battue rendra le tir plus compliqué à très courte distance. Pour l’affût enfin, la diamètre de sortie intermédiaire ne sera pas aussi efficace dans la pénombre.

Acheter une lunette, un choix réfléchi

Trop de chasseurs ont tendance à penser que plus une lunette est chère, meilleure elle est. D’autres laissent l’émotion parler en restant fidèles à une marque. Sans les juger, je pense que ces chasseurs ont tort. La lunette est un outil indispensable dans tir de haute précision. Toute une série de facteurs doivent être pris en compte. Divisons-les en trois points.

La qualité

Le premier critère devrait être la qualité optique. Plusieurs éléments sont à prendre en compte lorsque l’on souhaite évaluer la qualité optique d’une lunette de tir. Tout d’abord, le champ de vision. Plus il est large, mieux c’est ! Cela permettra une acquisition de cible plus rapide et une meilleure évaluation de l’environnement. Attention cependant à la netteté des contours, certains affichent un champ très large, mais avec des contours flous. Le champ de vision utile sera donc très nettement réduit. Mieux vaut donc un champ légèrement réduit avec des contours très nets, qu’un champ de vision exagérément large mais qui n’est précis qu’en son centre. Il est également primordial que la lunette affiche le moins possible d’effet tunnel. L’effet tunnel désigne cette bande noire en bordure d’image, qui peut être très inconfortable pendant le tir et cache une partie de l’environnement. Attention également à la netteté de l’image et des contours des formes, qui dépend principalement de la qualité des lentilles et du traitement qui leur est apposé. Enfin, une lunette doit assurer une haute transmission de la lumière et des couleurs, de l’ordre de 90% ou plus. Il est important que les verres soient traités de façon à assurer une haute transmission de toutes les couleurs visibles par l’œil humain. Des lunettes de faible qualité auront tendance à afficher une couleur dominante, souvent jaune ou bleue, loin de la réalité. Une haute transmission de lumière est cruciale pour une visibilité parfaite en toutes circonstances, particulièrement quand les conditions météo ne sont pas des plus favorables.

La fiabilité

Le second critère est de veiller à acquérir une lunette fiable, de construction robuste. La rudesse des conditions de chasse peut mettre à mal votre optique, aboutissant à des problèmes techniques plus ou moins importants. Personnellement, je préfère avoir affaire avec des sangliers qu’avec un service après-vente, aussi bon soit-il. Un construction fine et robuste garanti également un réglage précis et pérenne. Rien de pire en effet qu’une lunette qui se dérègle au moindre petit choc.

La praticité

Pour finir, il faut choisir une lunette selon sa praticité. La première question à se poser concerne le réticule. Il existe toute sorte de dessin de réticule, le choix de l’un ou de l’autre étant principalement une question de goût. Le plus plébiscité pour la chasse reste le 4A, consistant en une croix fine entourée de 3 barres plus épaisses. Il convient de bien évaluer la finesse des traits, plus fins pour l’affût que pour la battue; ainsi que l’écartement des barres plus épaisses, laissant apparaître le gibier. Il est également primordial de choisir une lunette avec un point lumineux de qualité, c’est-à-dire rond, sans halo sur les bords, visible de jour comme de nuit et suffisamment fin que pour assurer une précision parfaite. Il faut aussi pouvoir ajuster l’intensité du point rouge selon les conditions de visibilité.

Voici les principaux points à garder en tête lorsque vous choisirez votre prochaine lunette. Le secteur de l’optique est au moins aussi complexe et technique que celui des armes. A très vite à l’armurerie Chasse Nature Passion !

Articles Liés:

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type

Meilleures ventes

Informations

Fabricants

Promotions

Fournisseurs